Un hackathon réunit des jeunes marocains et israéliens

DR.

Un premier évènement de ce genre a réuni de jeunes entrepreneurs du Maroc, des Émirats arabes unis, du Bahreïn et d’Israël.

L’évènement virtuel est le premier de ce genre après la signature des accords d’Abraham, indique le journal israélien The Jerusalem Post, notant qu’il a été l’occasion de développer l’esprit d’entreprise chez des jeunes résidants dans ces quatre derniers pays.

Le hackathon s’est déroulé du 23 au 25 mars et a été organisé par Israel-is, une ONG qui travaille pour améliorer l’image d’Israël dans le monde, en collaboration avec Jerusalem Venture Partners, une société internationale de capital-risque, le Centre Peres pour la paix et l’innovation et la Start-Up Nation Central.

«Les jeunes dirigeants émanant de jeunes entreprises sont un moteur clé pour promouvoir une véritable normalisation entre Israël, les Émirats arabes unis, le Bahreïn, le Maroc et d’autres pays», a déclaré Erel Margalit, fondateur et président exécutif de JVP.

Ainsi, les jeunes ont été «encouragés à présenter des initiatives et des plans de travail qui proposent des solutions pour des défis futurs», rapporte Morocco Jewish Times.

Pour rappel, Rabat et Tel Aviv ont annoncé la normalisation de leur relation diplomatique en décembre dernier. Le Maroc est devenu en 2020 le quatrième pays arabe à normaliser ses relations avec l’État hébreu, après les Emirats arabes unis, le Bahreïn et le Soudan.