Un enseignant appelle à lapider le "couple" violenté à Safi

Un professeur, fonctionnaire du ministère de l’Education national, a appelé sur sa page Facebook à lapider l’homme et la femme qui ont été violemment frappés dans la région de Safi.
Taoufiq Tajkani, un professeur du ministère de l’Education nationale a appelé dans une publication sur sa page Facebook à lapider le «couple» violenté à Safi par une bande de personnes cagoulées après avoir été surpris dans une voiture en pleine campagne et soupçonnés de commettre des actes attentatoires aux moeurs durant ramadan.

L’enseignant explique en premier lieu que la vidéo lui a fait mal mais pas pour les raisons que l’on croit. Selon lui, les agresseurs ne devaient pas les frapper à l’aide de bâtons mais de les lapider conformément aux « consignes de l’islam ».
Taoufiq explique que le but de «la lapidation» est de servir d’exemple et de faire ressentir aux sujets de son application la souffrance autant qu’ils ont pris de plaisir. Sa publication a suscité plusieurs réactions sur la Toile.

Tout part d’une vidéo filmée dans la région de Safi, qui montre une femme en pleurs et en sang essayant de s’expliquer devant une horde de jeunes excités en répétant qu’elle ne faisait qu’accompagner l’homme pour qu’il puisse la déposer. Têtus, ces individus qui se sont improvisés en brigade des mœurs ont refusé d’écouter ses justifications et ont continuer à la frapper.