Trois détenus de Jerada entament une grève de la faim

à 15:48
Crédit H24info

Des détenus du Hirak de Jerada ont entamé une grève de la faim, quelques jours après le verdict du tribunal d'Oujda les condamnant à des peines allant de 2 à 4 ans de prison ferme.

L'avocat des activistes du Hirak de Jerada, Abdelhak Benqadi a déclaré aux journalistes d'Alyaoum24 que Mustapha Adinine, Amine M’qallech et Abdelaziz Boudchich ont tous les trois entamé une grève de la faim.

Arrêtés le 10 mars 2018, ils ont été condamnés par le tribunal d’Oujda à 3 ans de prison ferme à la suite des manifestations objet du procès qui avait eu lieu le 14 mars, alors qu’ils étaient en prison à ce moment-là.

Lire aussi: Le tribunal d'Oujda distribue une soixantaine d'années de prison aux détenus de Jerada

Les 15 autres militants et manifestants de Jerada ont pour leur part été condamnés à des peines allant de 2 à 4 ans de prison ferme. Ils sont poursuivis pour, entre autres accusations, "mise en incendie de véhicules, détention d’armes, endommagement de biens publics, outrage à un agent en service et utilisation de la force à son encontre".

Lire aussi: Oujda: le tribunal refuse la liberté provisoire aux détenus de Jerada

Pour rappel, plusieurs manifestations ont eu lieu à Jerada depuis le décès des deux frères Jedouane et Houssaine à la suite de l’effondrement d’une mine en décembre 2017. Plusieurs grèves ont également été organisées par les habitants de Jerada qui réclament aux autorités "une alternative économique".  Le 14 mars 2018, les services de police ont procédé à une vague d’arrestations contre les militants du mouvement social.