Tourisme et sécurité: le Maroc classé dans le top 50, devant la France et les USA

Image d'illustration des forces de l'ordre, Marrakech, le 31/12/16. DR

Dans le dernier rapport du World Economic Forum sur la compétitivité touristique, le Maroc se hisse à la 28e place sur 140 pays en termes de « sûreté et sécurité », soit bien avant la France (51e) et les Etats-Unis (55e). 

Cet index analyse dans quelle mesure un pays expose les touristes et les entreprises à des risques de sécurité principalement liés à des atteintes graves à la population (violence et terrorisme). La petite délinquance n’est pas prise en compte, précise la fondation internationale à but non lucratif. Le Maroc se hisse à la 28e place, soit une note de qualité évaluée à 6/7, juste après l’Irlande (27e) et avant la Roumanie (29e).

Le royaume obtient la 34e place en termes de fiabilité des services de police, ainsi qu’en termes de coûts de la criminalité et de la violence pour les entreprises. Côté terrorisme, le Maroc est bon élève avec une note de 7/7 pour l’incidence terroriste qui présente un indice nul (moyenne du nombre de victimes du terrorisme). Les coûts commerciaux du terrorisme placent le Maroc au 58e rang mondial avec une note de 5,3/7.

 

Lire aussi : 66% des Marocains se sentent en sécurité dans les lieux publics, selon une enquête

 

Bien que deuxième sur le classement général, la France est absente du top 50 pour le critère « sûreté et sécurité », et se classe pour ce dernier facteur 117e sur 140 et 120e pour l’indice d’incidence terroriste. Ces mauvais scores reflètent les conséquences sur l’économie des entreprises des attaques survenues dans le pays ces dernières années.

Sur le classement général, le Maroc atteint la 66e place des pays les plus compétitifs au niveau de l’offre touristique, particulièrement la 39e place en termes de qualité des infrastructures touristiques proposées (sur ce point les USA sont 12e, la France 19e).
Dans le top 50 des pays les plus sûrs figurent également plusieurs pays arabes à l’instar d’Oman, 3e sur le podium, les Emirats arabes unis (7e), le Qatar (11e), l’Arabie saoudite (23e), le Bahreïn (32e) et le Koweït (44e).