Toilettes publiques à Casablanca: la Ville préfère faire du neuf avec du vieux

1046
.DR

Après la polémique sur les très chères toilettes publiques, la ville de Casablanca a décidé d’opter pour la réparation pour économiser quelques millions.

La commune urbaine de Casablanca a débloqué ce budget conséquent pour la réparation de 14 toilettes publiques. Les réparations coûteront la modique somme de 250.000 dirhams, soit le prix d’un logement social, révèle le quotidien Assabah dans son édition du jeudi 6 mai.

Ces toilettes négligées et fermées aux usagers depuis des mois, voire des années, se trouvent toutes dans les arrondissements d’Anfa, Maarif et Sidi Belyout, notamment sur le boulevard Zektouni, la corniche d’Ain Daib ou encore le boulevard Mohammed V.

Selon le quotidien, ces travaux de réparation viennent remplacer le projet controversé de construction de toilettes publiques dans le centre-ville. Si l’affaire a fait énormément de bruit, c’est que le prix des toilettes, estimé à plus de 600.000 dirhams l’unité, en avait choqué plus d’un.

Le projet de départ prévoyait l’installation de 128 sanisettes à travers la commune de Casablanca pour un budget total de 16 millions de dirhams. Les premières installations avaient été finalisées en octobre 2020, mais selon Assabah, l’état de ces nouvelles toilettes se dégrade et certaines seraient même déjà rouillées.