Tiznit: une mafia met la main sur 12.000 hectares de terrains

4028

Dans la région de Guelmim, une mafia pratique le vol de terrains moyennant la conservation foncière illégale. 12.000 hectares seraient déjà dérobés. Des associations de la société civile, qui ont mis au grand jour ce scandale, appellent à l’ouverture d’une enquête dans cette affaire qui menace la sécurité des propriétés publiques et privées de citoyens marocains et étrangers.  
Des propriétaires de terrains dans les environs de Tiznit ont découvert qu’ils ont été dépossédés de leurs biens, rapporte le journal Assabah dans sa parution du jeudi. Des associations de la société civile et des branches de partis politiques, qui ont révélé ce scandale au grand jour, ont fait état de quelque 12.000 hectares dérobés par une mafia bien organisée.
Les terrains dérobés sont constitués de lots communaux et privés, ainsi que de propriétés publiques et privées de l’Etat dans la circonscription des communes d' »Imi Nfast » et « Abaynou », sur les frontières entre les provinces d’Ifni et de Guelmim.
Selon le quotidien Assabah, des documents dont il dispose montrent l’avancement des procédures de cession de lots de terrains de manière illégale auprès de l’agence nationale de conservation foncière à Tiznit.
De nombreuses associations de la société civile ont dénoncé ces pratiques qui dénotent une grave violation de la loi et ont même menacé de tenir une marche de contestation à Rabat. Ils ont appelé les autorités à ouvrir une enquête sur cette affaire et ont saisi l’agence nationale de conservation foncière et du cadastre en vue de l’arrêt de ces demandes provisoires de conservation présentées sous différents noms.