Terrorisme au Maroc: voici les chiffres à retenir

2433

Le patron du Bureau central d’investigation judiciaire (BCIJ) Abdelhak El Khayam a dévoilé à Al Ahdath Almaghribia des chiffres importants concernant le terrorisme au royaume, ainsi que les jihadistes marocains au Moyen-Orient. Détails.

127 cellules terroristes démantelées au Maroc

Depuis 2002, les autorités marocaines ont démantelé 127 cellules terroristes sur le territoire national, dont 51 étaient liées à Daech. 2.938 personnes ont ainsi été arrêtées, dont 277 ayant des antécédents judiciaires.

Au cours de la même période, les services marocains ont déjoué 350 projets d’attentats terroristes utilisant des engins explosifs et ciblant des centres et des lieux de grande affluence.

929 combattants marocains dans les rangs de Daech

Sur 1.664 combattants marocains engagés sur les fronts en Syrie et en Irak, 929 appartiennent à l’organisation terroriste Daech, tandis que 100 autres font partie du mouvement Cham Al Islam, et plus de 50 combattent encore sous la bannière d’Al Nosra, appelé aujourd’hui le front Fath Cham. Parmi ces combattants, 225 ont des antécédents judiciaires dans des affaires de terrorisme.

378 enfants

Depuis le début de la crise irako-syrienne, 569 combattants marocains ont perdu la vie, la plupart d’entre eux tués lors de l’exécution d’attentats en Syrie. 213 autres marocains ont pu quitter les zones de combats.

Toujours selon les chiffres du BCIJ, sur 285 femmes ayant rejoint Daech, 52 sont aujourd’hui rentrées au Maroc. On compte également 378 enfants marocains dans les régions de tensions en Syrie et en Irak. Seulement 15 d’entre eux ont pu rentrer au royaume.