Terrorisme: le Danemark extrade un islamiste radical au Maroc

118

Les autorités danoises ont annoncé l’extradition d’un citoyen marocain, Said Mansour, vers le Maroc, qui attendait son expulsion du pays après avoir été condamné en 2016 à quatre ans de prison pour avoir affiché son soutien à Al-Qaïda.

Le Danemark ne veut plus des islamistes affiliés à des organisations classées terroristes, nous informe Akhbar Al Yaoum dans sa livraison du lundi 7 janvier 2019. L’homme qui a passé 4 ans dans les prisons danoises a été déchu de sa nationalité pour infraction au Code pénal. Said Mansour, 58 ans, a immigré au Danemark en 1984. Il est le père de cinq enfants et vit grâce aux services sociaux depuis deux décennies.

Une mesure nouvelle et actée par la nouvelle loi antiterroriste en vigueur au pays scandinave et a été validée par la Cour suprême danoise, il y a deux ans. «Je suis très satisfait d’avoir livré Said Mansour au Maroc», a déclaré le premier ministre danois, Lars Luka Rasmussen. «Nous envoyons un signal clair: les étrangers qui portent atteinte à nos valeurs et promeuvent le terrorisme n’ont pas leur place dans notre société», a-t-il ajouté.

Une décision qui n’est pas du goût de l’avocat de l’homme, jugé pour terrorisme. Eagle Strand, l’avocat de Mansour a déclaré à la chaine TV2 qu’il n’a pas été informé avant l’arrivée de son client au Maroc. La ministre danoise de l’Immigration et de l’Intégration, Inger Stoiberg, a confirmé que Rabat avait donné des garanties à Copenhague sur la sécurité de Mansour.