Tataout: ne disposant pas d'internat, ces 300 élèves vivent dans des "magasins"

425
Credits: DR

«Les élèves du garage», tel est le surnom de 300 élèves destinés à loger dans des magasins suite au retard des travaux de construction de leur internat.  Issus de la Tataout, commune rurale de la province de Taroudant, ces élèves attendent de déménager depuis l’année dernière.
Ces 300 élèves vivent dans des conditions lamentables, ces magasins ne disposant pas des équipements nécessaires. Ils ne contiennent d’ailleurs ni toilettes et ne disposent pas d’électricité. Les élèves y vivent en grand nombre et risquent d’être agressés à n’importe quel moment. Des conditions qui ont provoqué la colère des parents et des associations locales qui se disent déçus de voir leurs appels à l’aide demeurer sans réponse.
Selon le quotidien Al Massae, ces élèves, issus de familles modestes, n’ont pas eu droit à une bourse scolaire qui leur aurait permis de déménager aux communes voisines qui disposent elles d’internats. Les associations locales tirent la sonnette d’alarme quant au risque que ces élèves abandonnent leur scolarité.
Selon la même source, l’école de cette commune souffre également de manque d’équipements. Elle ne compte pas, en outre, de directeur ce qui ne fait qu’y empirer la situation. Les élèves sont à même d’abandonner leurs études lors de la saison hivernale où il sera encore plus difficile d’habiter ces magasins.