Taroudant: une fillette de 8 ans violemment frappée par son instituteur qui nie les faits

DR.

L’affaire a fortement choqué l’opinion publique. Celle d’une fillette violemment frappée, prétendument par son instituteur. Les autorités compétentes se sont saisies de l’affaire et apportent des précisions.

La photo de son visage complètement amoché, de son regard vide, et de ses yeux au beurre noir ont fait le tour des réseaux sociaux et ont suscité une forte indignation, étant donné que le responsable serait l’un de ses instituteurs. La fillette à peine âgée de 8 ans est inscrite dans le groupe scolaire Aourir dans la région de Taroudant.

La Direction régionale du ministère de l’éducation nationale de la ville s’est saisie de l’affaire et a apporté quelques précisions, notamment que l’enseignant en question nie en bloc toute responsabilité.

En effet, un communiqué de la direction régionale, parvenu à notre rédaction, indique que l’enseignant nie les faits et accuse la mère d’être l’unique responsable. D’ailleurs, suivant une plainte contre lui, l’instituteur a déposé une plainte contre la mère de la fillette.

Une enquête a été ouverte par la direction régionale du ministère de l’éducation, lors de laquelle la direction de l’établissement et tous les instituteurs, seront entendus. Cette enquête a été ouverte parallèlement à celle actuellement menée par la Gendarmerie royale qui a reçu une plainte déposée par la mère, conclut la même source.