Taoufik Bouachrine menace d'entamer une grève de la faim

2836

Taoufiq Bouachrine, poursuivi pour plusieurs chefs d’accusations, dont viol avec violence et traitre d’êtres humains, menace d’entamer une grève de la faim s’il ne reçoit pas les soins médicaux qu’il réclame.
Un membre de la commission de défense de Taoufiq Bouachrine a précisé aux journalistes du quotidien Akhbar Alyaoum que Bouachrine souffrirait de maux au niveau de son épaule survenus dans sa cellule à Ain Borja. Selon cette source, la direction de la prison l’aurait transporté à l’hôpital pour un contrôle mais ne lui aurait pas permis de passer un scanner et de profiter des séances de rééducation prescrites par le médecin.
La même source précise que la direction de la prison se serait montré favorable à l’hospitalisation de Bouachrine mais que cette décision aurait été retardée par « quelques responsables« . Ne pouvant plus supporter la douleur, l’ex-directeur de publication d’Akhbar Alyaoum serait prêt à entamer une grève de faim s’il ne reçoit pas les soins médicaux nécessaires.
Lire aussi: Justice: Bouachrine hospitalisé, l'audience reportée au 9 juillet
Pour rappel, Taoufiq Bouachrine est incarcéré depuis février dernier à la prison locale Ain El Bourja de Casablanca. Les chefs d’inculpations qui pèsent sur le directeur de publication d’Akhbar Al Yaoum sont très lourdes. Il est poursuivi pour, «traite d’êtres humains», «abus de pouvoir» et «abus de faiblesse» dans le but «d’exploiter et de faire chanter» ses victimes. Mais également pour «viols», «tentative de viols», «viols avec violence», «agressions sexuelles» et «proxénétisme».