Tanger-Tétouan-Al Hoceima: les indicateurs de la saison agricole annoncent une production record

Image d'archives. DR

Les indicateurs de la saison agricole actuelle annoncent une production record, a affirmé, jeudi, la Direction régionale de l’Agriculture à Tanger-Tétouan-Al Hoceima.

Les précipitations enregistrées depuis le début de l’année ont créé les conditions favorables pour accélérer la culture des céréales et améliorer l’état des cultures d’automne, notamment les céréales et les légumineuses, ainsi que les cultures sucrières, a indiqué la Direction régionale de l’Agriculture dans un communiqué, notant que les différents indicateurs annoncent une production record cette année.

Plus de 344.000 hectares de céréales, 17.103 hectares de légumineuses, 59.900 hectares de cultures fourragères (luzerne, orge …), et 6.926 hectares de plantes sucrières ont ainsi été cultivés, a ajouté la même source.

Par ailleurs, plus de 36.000 hectares de légumes ont été plantés, répartis sur 21.000 hectares réalisés pendant la période allant de septembre 2020 à février 2021, en plus des 15.000 hectares programmés au printemps, dont le taux de réalisation a dépassé 70% à fin avril 2020.

 

Lire aussi : Diapo. Provinces d’Agadir et de Tiznit : lancement de projets de développement agricole, touristique et de pêche maritime

 

La Direction régionale de l’Agriculture a souligné, en outre, que la région de Tanger-Tétouan-Al Hoceima se caractérise par une importante diversité dans la production de légumes, notamment les pommes de terre, les tomates, les oignons, l’ail, les pois verts, les haricots, les navets et les cucurbitacées en général, en plus des melons, des pastèques et des petits fruits rouges, ainsi que d’autres produits du printemps.

Ces précipitations ont également contribué à la croissance des arbres fruitiers, à l’amélioration de la qualité des fruits, en particulier les olives et les agrumes, à l’amélioration de la nappe phréatique, à l’augmentation du taux de remplissage des barrages de la région, et à l’amélioration du couvert végétal et les zones pastorales, ce qui a contribué à l’augmentation des produits fourragers pour le bétail.

Il est à noter que le taux de précipitations enregistrées dans la région a atteint au 28 avril plus de 602 mm, soit une augmentation de 15% par rapport à la même période une année auparavant. Ces précipitations importantes et régulières ont eu un impact positif sur la saison agricole actuelle, notamment en termes d’amélioration de la nappe phréatique, d’augmentation du taux de remplissage des barrages de la région et de croissance des cultures.