Tanger: quatre policiers arrêtés pour avoir couvert un trafiquant de cocaïne

117

Quatre policiers travaillant à la préfecture de police de Tanger ont été déféré, lundi dernier, devant le procureur du roi près le tribunal de première instance de Tanger. Ils sont accusés d’avoir couvert la fuite d’un criminel impliqué dans une affaire de trafic de drogue.

Selon la parution du jeudi 3 janvier du quotidien Assabah, l’interpellation de ces quatre policiers, soit un brigadier et trois brigadiers-chefs, est survenue à la suite des instructions du procureur général près la Cour d’appel de Rabat.

D’après les procès verbaux réalisés par le Bureau central d’investigations judiciaires (BCIJ) et relayés par Assabah, ces quatre policiers sont accusés de corruption, de divulgation de secrets professionnels et de complicité dans des faits criminels.

Lire aussi: 16 gendarmes arrêtés pour leur implication dans une affaire de trafic de drogue

Les mis en cause auraient en effet apporté un téléphone à un prisonnier et l’auraient couvert pour qu’il puisse entrer en contact avec un individu recherché pour une affaire de drogue ayant eu lieu en 2016 et connue sous le nom de “Cocaïne de Dakhla”.

Lire aussi: En vidéo: l'impressionnante arrestation en mer d'un trafiquant de cocaïne à Dakhla

Selon le quotidien, cet appel aurait facilité la fuite de plusieurs individus recherchés alors qu’ils s’apprêtaient à faire passer une grande quantité de drogue.

Pour rappel, le BCIJ avait avorté une grande opération de trafic de cocaïne à Dakhla en 2016. Lors de cette opération, le BCIJ avait saisi environ 1 tonne et 230 KG et arrêté 21 individus.