Tanger: arrestation de 40 personnes dans des cafés ouverts pendant le couvre-feu

3932
Photo d'illustration./DR

Les cafés sont forcés de fermer après l’instauration d’un couvre-feu. À Tanger, cette mesure a été enfreinte et a conduit à l’arrestation de plusieurs dizaines de personnes, parmi eux les clients, les employés et les patrons de cafés.

Dans la nuit du jeudi 15 avril, plus d’une quarantaine de personnes ont été arrêtées dans des cafés ouverts après l’heure légale du couvre-feu, rapporte Al Yaoum24.

Les deux cafés clandestins, dans les quartiers de Mghogha et Azib Haj Kaddour, avaient leurs portes fermées, mais accueillaient discrètement des dizaines de clients, ce qui constitue une violation du couvre-feu et de l’état d’urgence, indique une source sécuritaire.

 

Lire aussi: Ramadan: les cafetiers et restaurateurs demandent à El Othmani de revoir sa décision de fermeture

 

Les patrons des cafés, les employés ainsi que les clients ont tous été arrêtés et placé en garde à vue, précise la même source. À noter que les réfractaires aux mesures de l’état d’urgence sanitaire encourent une peine d’un (1) à trois (3)mois d’emprisonnement et une amende de 300 à 1.300 DH

Pour rappel, le gouvernement a décidé de l’instauration d’une couvre-feu nocturne durant le mois de Ramadan, entre 20h et 06 du matin.