Syndicats enseignants: sit-in et grève nationale en prévision

DR

Les samedis 11, 18 et 25 mai, des sit-in et des rassemblements nocturnes avec bougies organisés par les cinq syndicats les plus représentatifs de l’enseignement (FNE, UMT, CDT, UGTM et FDT) auront lieu après les prières de Tarawih.

Les mouvements de protestation sont attendus dans plusieurs régions, indique un communiqué conjoint des cinq syndicats, rapporté par Aujourd’hui le Maroc. Une grève générale de 48 heures les mardi 14 et mercredi 15 mai est également prévue, avec sit-in des sections locales des syndicats précités devant les directions régionales du ministère de l’éducation nationale. Les manifestants porteront tout le long de Ramadan un badge noir, ainsi que pendant les jours prochains d’examens.

 

Lire aussi : Amzazi annonce la suspension de toutes les mesures administratives à l’encontre des "enseignants contractuels"

 

Le groupement syndical reproche au ministère de tutelle et au gouvernement « une gestion irresponsable des doléances du secteur », estimant que son interlocuteur adopte une « approche négative » au lieu d’enclencher des « négociations sérieuses », explique le quotidien.

Pour rappel, le ministre de l’éducation nationale Saïd Amzazi avait proposé de fixer la prochaine réunion avec les syndicats enseignants à la date du 10 mai, avec la présence également des représentants des enseignants-cadres des Académies régionales de l’éducation et de la formation (Aref).

 

Lire aussi : Vidéo. Quand les enseignantes contractuelles protestent au rythme de la Taktouka jabalia

 

Le journal rapporte qu’Amzazi avait affirmé à plusieurs reprises avoir tenu ses promesses quant à la suspension de toutes les mesures administratives à l’encontre des enseignants-cadres des Académies régionales de l’éducation et de la formation (versement des salaires gelés, réexamen de la situation des enseignants suspendus, report du concours de qualification professionnelle).