Syndicats. A 83 ans, Amaoui quitte la CDT

Abdelkader Zaer a été élu, dans la nuit du samedi à dimanche, secrétaire général de la Confédération démocratique du travail (CDT). Il succède à Noubair Amaoui, dirigeait la centrale syndicale depuis 1978.
Après 40 ans à la tête du deuxième plus grand syndicat du Maroc, Noubir Amaoui prend sa retraite de l’action syndicale. L’homme qui a fondé la confédération démocratique du travail, suite à une scission avec l’Union marocaine du travail (UMT), est malade et n’a pu se présenter. L’homme de 83 ans n’a pu assister au congrès ou tenir une allocution lors la cérémonie d’ouverture.
Après avoir adopté les rapports financier et moral, les congressistes ont voté pour élire un secrétaire général. Deux candidats étaient en lice : Abdelkader Zaer et Mohammed El Baroudi. Le poulain d’Amaoui, Abdelkader Zaer a été élu avec une majorité écrasante. El Baroudi avait souhaité de reporter le choix du SG après l’élection d’un conseil national, mais la présidence du congrès a rejeté sa demande.

En 1992, lors d’un entretien accordé au journal espagnol El País, Noubir Amaoui avait qualifié le gouvernement marocain de «bandes de voleurs» et y a dénoncé la corruption système politique. Le chef de la CDT est condamné alors à deux années de prison ferme pour «injures et diffamation» à l’encontre des autorités du pays. Amaoui sera gracié par le roi Hassan II après quatorze mois de détention.