Settat : décès d’un individu qui s’est auto-mutilé dans un arrondissement de police

La préfecture de police de Settat a ouvert, mardi, une enquête judiciaire sous la supervision du parquet compétent pour déterminer les circonstances du décès d’un individu qui s’est auto-mutilé lors de son arrestation par les services de sûreté pour son implication dans une affaire de violence sur ascendants.

Dans un communiqué, la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) indique que le mis en cause a été interpellé lundi dans un état d’ébriété avancé, suite à une plainte de sa mère qui l’accusait d’agression physique, ajoutant que le suspect s’est intentionnellement fait mal dans les locaux de l’arrondissement de police en ouvrant les sutures d’une ancienne blessure, ce qui a nécessité son évacuation à l’hôpital régional de Settat où il est mort des suites d’une hémorragie aiguë.

La dépouille du défunt a été transférée à la morgue pour autopsie médicale, dans l’attente d’élucider les circonstances de cet incident à travers l’enquête sur le terrain menée par la police judiciaire sous la supervision du parquet compétent, conclut le communiqué.