H24Info est un produit du groupe

    GEOMEDIA est l’un des groupes-médias les plus importants au Maroc avec 3 titres majeurs (Print et Web):

    Crée en 2013, H24Info s’est imposé comme le support-média francophone de référence auprès de lecteurs en quête d’une information fiable et instantanée sur le canal digital. H24 Info enregistre plus de 30 Millions de visites annuelles.

    Numéro dépôt légal : ص 2018/22

    Plusieurs Marocains ont décidé de lancer, sur les réseaux sociaux, une campagne de boycotte des produits chinois pour soutenir les Ouïghours, communauté à majorité musulmane réprimée en Chine. Tapis de prière, Thé, montres, lunettes, vêtements, chaussures, petites assiettes en porcelaine, motos, jouets, tissus, téléphones, équipements ménager et électronique…. la liste des produits chinois consommés par les Marocains est pourtant considérable. Alors est-ce vraiment raisonnable de boycotter les produits chinois, au risque de se retrouver à l’âge de pierre? 

    La Chine mène actuellement une campagne de répression contre les musulmans ouïgours , dans l’ouest du pays. Pour montrer leur solidarité avec ce peuple, plusieurs citoyens marocains ont récemment décidé de réagir, mais leurs méthode laisse pantois.

    Ces derniers ont lancé, sur les réseaux sociaux, une compagne de boycotte des produits chinois. Mais boycotter les produits chinois reste quasi impossible.

    Pourquoi? Un simple exemple se présente: le téléphone, ou l’ordinateur qui a servit à ces derniers pour lancer cette compagne de boycotte sur Facebook sont importés de Chine. Tout est fabriqués en Chine!

    Les produits industriels, le thé, les produits mécaniques et électroniques, les aliments, les vêtements et les textiles, les engrais et les minéraux, les machines et équipements, l’énergie, les biens de consommation et d’alimentation, ou encore les tapis de prière… notre vie quotidienne dépend de la Chine. 

    Il faut savoir que le Maroc, comme d’ailleurs le reste du monde, est un grand consommateur et importateur de produits chinois. 

    De plus, plusieurs ressortissants chinois sont installés dans le royaume, surtout dans les grandes villes telles que Casablanca, Rabat, Fès… Les souks bidaouis comme Derb Omar, Kriaâ, derb Ghallef, ou Maarif, sont inondés par les produits chinois. En réaction à la campagne de boycotte contre les produits chinois, d’autres internautes marocains n’ont pas hésité à tourné en dérision cette campagne. A l’instar de nos confrères de Goud.ma qui ont imaginé à quoi pourrait ressembler un Marocain après cinq ans de boycotte de produits chinois. La réponse est aussi drôle que pertinente: un homme de cro-magnon. 

    DR.

    Share.

    Comments are closed.