Tanger: 4 individus dont un officier de la DGST arrêtés pour lien présumé à un trafic de drogue international

7559

La Direction générale de la surveillance du territoire (DGST) annonce que la Brigade nationale de la police judiciaire a procédé, dimanche, sur la base d’informations précises fournies par les services de la DGST, à l’interpellation de quatre individus, dont un officier de police relevant de la Direction régionale de DGST à Tanger, pour leurs liens présumés avec des réseaux internationaux de trafic de drogues et de psychotropes et divulgation du secret professionnel, complicité, corruption et dissimulation de personnes recherchées.

Dans un communiqué, la DGST indique que les premiers éléments de l’enquête ont révélé que les trois suspects s’activaient dans des réseaux de trafic international de drogues et de psychotropes en lien avec la cargaison de cocaïne récemment saisie au port Tanger-Med, tout en bénéficiant de la complicité de l’officier de police interpellé qui couvrait leurs activités criminelles, outre la divulgation de données relevant du secret professionnel en échange de sommes d’argent en guise de corruption pour s’abstenir de faire un travail qui relève de ses fonctions.

 

Lire aussi. Saisie de 25,5 kg de cocaïne au port Tanger-Med

 

Les quatre suspects, dont l’officier de police, ont été placés en garde à vue à la disposition de l’enquête confiée à la Brigade nationale de la police judiciaire, sous la supervision du parquet compétent, en vue d’élucider tous les tenants et aboutissants de cette affaire et déterminer ses ramifications nationales et ses liens internationaux présumés, selon la même source.

Les perquisitions et opérations de recherches se poursuivent afin d’interpeller tous les complices et de saisir tous les revenus issus de ces activités criminelles, ajoute-t-on. Cette affaire s’inscrit dans le cadre des efforts intenses et soutenus déployés par la DGST, en coordination avec les services de la Sûreté nationale, pour lutter contre les réseaux de trafic international de drogues et de psychotropes et détecter et faire face au crime organisé transfrontalier sous toutes ses formes, conclut le communiqué.