Sextortion: lancement d’une campagne de sensibilisation après les nombreux scandales

Transparency Maroc a lancé, jeudi 11 mai 2017, la campagne « Stop Sextortion Maroc ». Objectif : inciter les victimes de harcèlement sexuel à sortir de leur silence.

Le phénomène de sextorsion est de plus en plus d’actualité après, entre autres, la récente affaire d’un professeur poursuivi pour avoir abusé sexuellement de ses étudiantes en contrepartie de bonnes notes.

L’association marocaine de lutte contre la corruption «Transparency Maroc» s’est emparée du sujet pour lancer, jeudi 11 mai 2017, une campagne de sensibilisation et de lutte contre ce phénomène dans les différentes régions et villes du Maroc.

Pour Ali Sadki, membre de Transparency Maroc, le phénomène de harcèlement sexuel prend des proportions importantes dans les universités, mais aussi dans tous les contextes où il y a abus de pouvoir. « Dans ce sens, il s’apparente à de la corruption puisqu’il s’agit d’une incitation à un acte sexuel en contrepartie d’une faveur ou d’une aide », souligne M.Sadki.

Organisée en partenariat avec l’association internationale des femmes juges, la campagne de Transparency a pour titre Stop Sextortion Maroc. «Ce projet qui durera une année s’articule autour de sondages de cas, de campagnes d’incitations à la dénonciation, l’organisant de tables rondes et l’établissement de partenariats avec des ONG nationales ainsi que des partenaires institutionnels, notamment les ministères de la fonction publique, de la santé et de la famille», a expliqué à H24Info, Ali Sadki, coordonnateur du projet.

A terme, l’association qui dispose déjà de trois centres d’assistance juridique souhaite mettre en place des centres d’écoute, amender les lois pour que les victimes de sextortion soient mieux protégées et pour que le phénomène soit moins tabou dans la société marocaine. Aussi une page facebook appelée Stop Sextortion Maroc a été mise en place.