Reconnaissance de Yennayer: des activistes appellent à une grève le 12 janvier

1099

Les associations amazighes au Maroc appellent depuis des décennies à la promulgation du Nouvel An amazigh en tant que jour férié payé à l’instar des jours de l’An du calendrier grégorien et du calendrier hégirien.
«Cette revendication s’inscrit parfaitement dans l’esprit de la Constitution qui consacre la culture amazighe comme composante importante de l’identité marocaine, et la langue amazighe comme langue nationale au côté de l’arabe», souligne Boubker Ounghir, coordinateur national de la ligue amazighe des droits de l’homme.
Par ailleurs, d’autres associations, notamment le Congrès Mondial Amazigh, vont jusqu’à appeler à faire une grève le 12 janvier, pour inscrire ce jour dans le calendrier des fêtes nationales.
Appelé « Yennayer », cette journée est célébrée de manière traditionnelle par l’ensemble des Amazighs de l’Afrique du Nord, le 12 janvier coïncidant avec le début de l’année agricole, mais aussi avec un fait historique qui remonte à l’époque de l’Egypte ancienne. Il s’agit selon les activistes amazighs, du jour où un roi amazigh Sheshonq Ier a battu un pharaon. Cette année donc, les Amazighs fêteront l’an 2968.