Rapport: la production de cannabis au Maroc devient plus technique

Le rapport européen sur les drogues 2017 fait état de l’émergence de nouvelles techniques de production de cannabis au Maroc.

La plus grande partie de la résine de cannabis consommée par les 87,7 millions d’adultes européens est principalement importée du Maroc, indique le rapport européen sur les drogues 2017.

Nouveauté: ce document publié, mardi 6 juin, par l’Observatoire européen des drogues et des toxicomanies fait état de l’émergence de nouvelles techniques de production du cannabis au Maroc permettant une augmentation majeure de la teneur en principe actif (THC).

«L’analyse des tendances parmi les pays qui procèdent à des notifications systématiques montre une augmentation majeure de la teneur en principe actif (tétrahydrocannabinol, THC) pour l’herbe comme pour la résine de cannabis entre 2006 et 2014, et une stabilisation de la teneur en principe actif en 2015. Cette hausse est peut-être due à l’émergence de techniques de production intensive en Europe et, plus récemment, à l’introduction de plants à forte teneur en principe actif et de nouvelles techniques au Maroc», lit-on dans ce rapport.

La même source relève, par ailleurs, que la Libye est devenue une plaque tournante importante du trafic de résine vers diverses destinations, dont l’Europe.

Enfin, selon les estimations du rapport, 87,7 millions d’adultes européens (âgés de 15 à 64 ans), soit 26,3 % de cette tranche d’âge, auraient déjà consommé du cannabis à un moment ou l’autre de leur vie.