Rabat: de nouveaux éléments dans l’enquête sur « le sexe contre des soins »

7308

L’affaire d’un médecin accusé de harcèlement qui exerce à l’hôpital Moulay Youssef de Rabat est loin d’être terminée. Le ministère de la Santé a ouvert une enquête pour mettre la lumière sur ce dossier.

Selon Al Ahdath Al Maghribia dans son édition du 9 au 10 septembre, le ministère de la Santé a ordonné la direction du CHU Ibn Sina d’ouvrir une enquête sur l’affaire d’harcèlements sexuels commis par un médecin à l’encontre d’une patiente pensionnaire au service de pneumologie à l’hôpital Moulay Youssef de Rabat.

Citant Habib Kerroum, président de l’Association nationale pour la sensibilisation et la lutte contre la tuberculose qui a révélé l’affaire du «sexe contre des soins», le journal affirme que le médecin mis en cause, aidé de son assistante, serait en train de «forcer» le personnel de l’hôpital à signer une pétition attestant de son comportement «irréprochable».

Selon le président, cette démarche aurait pour objectif de mettre le voile sur l’affaire d’harcèlement sexuel dont le médecin fait l’objet, mais aussi sur d’autres anomalies au sein du centre hospitalier.

Par ailleurs, le président a indiqué que le secrétaire général d’un syndicat de médecine connu avait à plusieurs reprises dénoncé « les agissements immoraux » d’un individu à l’encontre de patientes et d’usagers de l’hôpital, sans que cela ne soit pris en compte par le chef du service concerné.

Par ailleurs, la même source a déclaré disposer de vidéos incriminant le mis en cause, d’autant que ce dernier aurait cumulé les aventures avec des patientes mariées qui n’ont pas pu déposer plainte par peur du scandale.