Rabat: les bus écologiques prévus à l’horizon 2018

244
(c)DR

La ville de Rabat verra, à l’horizon 2018, la mise en circulation de bus hybrides dotés de technologies moins polluantes, a affirmé, samedi, le président du Conseil de la commune de Rabat, Mohamed Sadiki.

Intervenant lors d’un colloque sur « Ville intelligente : Quelles opportunités et quelles expériences face aux défis urbains », initié dans le cadre du 11ème Festival du Printemps Agdal-Ryad, M. Sadiki a souligné que la ville de Rabat vit, depuis 2014, au rythme d’un méga-projet de modernisation.

Il a noté, à ce propos, les mutations enregistrées, notamment au niveau de l’éclairage public, dont l’intensité est désormais contrôlée pour réduire le coût et économiser l’énergie.

Dans le même sens, la présidente du Conseil de l’arrondissement Agdal-Ryad, Badia Bennani a souligné l’importance de la coordination entre les spécialistes et les décideurs, pour la mise en place de politiques rationnelles mettant la technologie au service de la protection de l’environnement et du bien-être de la population.

Elle a également plaidé pour le benchmarking en matière des villes intelligentes bâties sur une économie d’innovation, de production saine et de protection de l’environnement.

Les travaux de ce colloque ont été marqués par la présentation des expériences des villes espagnole de Bilbao et sud-coréenne de Séoul et du Green Energypark de Benguerir, ainsi que par un exposé des étudiants de l’École nationale d’architecture sur le projet « aménagement centralisé intelligent de Hay Ryad ».

Avec MAP