H24Info est un produit du groupe

    GEOMEDIA est l’un des groupes-médias les plus importants au Maroc avec 3 titres majeurs (Print et Web):

    Crée en 2013, H24Info s’est imposé comme le support-média francophone de référence auprès de lecteurs en quête d’une information fiable et instantanée sur le canal digital. H24 Info enregistre plus de 30 Millions de visites annuelles.

    Numéro dépôt légal : ص 2018/22

    Depuis le début de la saison estivale, les cas de noyade ont atteint 23.679 cas dans tout le royaume, rapporte la direction générale de la protection civile, avec 67 décès et 23.597 personnes secourues. Un bilan en hausse par rapport à la saison estivale 2020 qui était relativement calme avec 10.324 noyades, en partie en raison de la fermeture des plages dans plusieurs régions.

    Selon le bilan de la direction générale de la protection civile, les plages surveillées ont enregistré 23.433 cas de noyade, 23.405 personnes ont été secourues, 22 sont décédées et 6 ont été portées disparues. Alors que dans les plages non surveillées, 246 cas de noyade ont été enregistrés dont 192 personnes ont été secourues et 42 sont décédées. 12 autres sont portées disparues.

    Pour rappel, le nombre de noyades enregistrées au niveau national au cours de l’année 2020 s’élevait à 10.324 cas, avec 47 personnes décédées, 10.266 personnes sauvées, alors que 11 autres ont été portées disparues. La direction attribue cet écart aux mesures de confinement et la décision de fermer certaines plages au public.

    Selon la répartition géographique de ces noyades, la région de Tanger-Tétouan-Al Hoceïma arrive en tête avec 10.197 personnes noyées, suivie de la région de Casablanca-Settat avec 7.062 cas et la région de Rabat-Salé-Kénitra avec 4.727, la région de l’Oriental avec 615, suivie de la région de Laâyoune-Sakia El Hamra avec 356. Dans la région de Guelmim-Oued Noun, le bilan fait état de 291 personnes noyées, la région de Souss-Massa a compté 286 cas, la région de Marrakech-Safi, 113, et la région de Dakhla-Oued Eddahab a enregistré 32 cas de noyade.

    Se son côté, la direction générale de la protection civile a déclaré qu’elle redouble d’efforts, et engage tous les moyens pour diminuer le nombre de ces cas, faisant remarquer que cette hausse est due au non-respect des consignes des sauveteurs.

     

    Dès le début de l’été pourtant, la Direction générale de la Protection civile avait lancé une campagne de sensibilisation appelant les vacanciers et les baigneurs à éviter de se baigner dans les plages non surveillées et interdites, à respecter les zones désignées pour la baignade, et à éviter de se baigner seuls.

     

    Les éléments de la protection civile appellent également au respect des consignes de sécurité indiquées par les drapeaux de baignade et des instructions des sauveteurs.

    Ils exhortent également les estivants à respecter la zone réservée aux skieurs, à éviter les plongeons dans des endroits à risque et à surveiller les enfants lorsqu’ils se baignent, même dans des zones surveillées.

    Parmi les consignes données par les éléments de la protection civile, il y a l’importance d’éviter de se baigner immédiatement après une exposition prolongée au soleil ou après avoir mangé un repas consistant. Il est également recommandé d’utiliser des flotteurs et des objets flottants avec prudence, car ils ne protègent pas contre la noyade, bien au contraire, ils peuvent la provoquer.
    Pour mener cette campagne avec efficacité et rester proche des estivants, la Direction générale de la Protection civile a recruté 3.315 sauveteurs pour garder et sécuriser les plages durant la saison estivale 2021.

     

    Share.

    Comments are closed.