En moyenne, l’élève marocain n’atteint pas le collège

304
©DR

La moyenne des années de scolarité des Marocains ne dépasse pas 5,64 années, soit la période correspondant au primaire. C’est ce qui ressort d’une présentation faite mercredi 24 mai à Rabat, du Conseil supérieur de l’éducation, de la formation et de la recherche scientifique.

D’après le Conseil qui vient de rendre publics les résultats de l’atlas territorial des disparités dans le domaine de l’éducation, le Maroc est classé 136e sur 175 pays pour ce qui concerne l’indice de la moyenne des années de scolarité. Le royaume fait ainsi partie des 24% de pays dont la moyenne de scolarisation de la population ne dépasse pas les six ans.

Avec 1538 communes recensées selon le critère de déficience scolaire, cet atlas montre que 225 d’entres elles, situées dans les montages et les zones enclavées, pâtissent de graves disparités contre 453 communes qui souffrent de disparités notables. Enfin, 451 autres communes souffrent de légères disparités.

Le rapport compare ainsi des communes comme Agdal (Fès), Soussi (Rabat), et Maarif (Casablanca) où la moyenne des années de scolarité se situe entre 9 et 12 ans et des communes comme Oulad Mohamed (près de Taourirt) où le taux ne dépasse pas une année.

D’après les responsables du Conseil, cet atlas vise à sonder les disparités pour mieux répartir les efforts et les moyens alloués à la réforme de l’éducation.