Madrid: présentation d’un guide consulaire au service de la communauté marocaine

675

Un nouveau guide consulaire destiné aux membres de la communauté marocaine établie en Espagne a été présenté lors d’une rencontre de communication tenue vendredi soir dans la capitale espagnole par le consul général du Maroc à Madrid, Amin Chaoudri, avec des représentants d’associations de la communauté marocaine et acteurs de la société civile.

Ce guide, rédigé dans les langues arabe et espagnole, est mis à la disposition des associations de la communauté marocaine installée dans la circonscription consulaire de Madrid, dans le but d’informer sur les différents services administratifs, sociaux et juridiques fournis par le consulat général du Maroc à Madrid.

Selon M. Chaoudri, ce guide vise à répondre aux questions des membres de la communauté marocaine sur les formalités des différentes démarches administratives et services fournis par le consulat pour accompagner les membres de la communauté marocaine résidant dans cette région d’Espagne.

Il a, dans ce sens, rappelé que la circonscription consulaire de Madrid offre des services à quelque 200.000 Marocains résidant dans les régions de Madrid et de Castille-La Manche et dans les deux tiers de la région de Castille et Léon, ajoutant que le siège du consulat accueille entre 400 et 500 citoyens par jour.

Le consul général a saisi cette occasion pour mettre la lumière sur certaines nouveautés dans les services administratives, à l’image des actes de procuration qui doivent désormais être dressés par les agents consulaires investis des fonctions des « adouls », ou encore la possibilité pour les Marocains résidents à l’étranger de s’enquérir de l’état de la conservation foncière de leurs biens au Maroc via Internet.

M. Chaoudri a aussi relevé que le consulat a mis en place un service de consultation juridique gratuit en faveur des Marocains résidant dans cette circonscription consulaire, tout en passant en revue les efforts déployés par le consulat en matière, entre autres, de rapatriement des MRE décédés et de soutien à l’action de la société civile sur le plan de l’éducation et de la promotion de l’identité marocaine.