Le directeur d’une agence bancaire écroué pour falsification de sceaux de l’État

2850

Un nouveau scandale financier fait tomber le directeur d’une agence bancaire à Témara et un militaire. Il s’agit d’une affaire de falsification pour l’obtention de crédits bancaires indus sur fond de corruption.

Falsifier les signatures et les sceaux d’un colonel, c’est l’astuce qu’a trouvée le directeur d’une agence bancaire pour mener un trafic frauduleux de crédits à la consommation. Dans son édition du 29 avril, Assabah rapporte que le directeur travaillait conjointement avec un militaire qui lui fournissait des documents falsifiés afin de constituer des dossiers de demande de crédit au nom de soldats des Forces armées royales.

Les dossiers ainsi constitués étaient validés par le cadre bancaire qui les transférait ensuite au siège central pour approbation. Une fois l’aval accordé, les montants débloqués étaient transférés à son complice militaire, qui lui remettait en contre-partie d’importances sommes en guise de pots-de-vin.

L’affaire finira par être dévoilée suite à des soupçons envers le militaire qui faisait l’objet d’une enquête pour falsification de documents, notamment des attestations de travail et de salaire. Le procureur général ouvrira alors une enquête judiciaire pour contrefaçon des sceaux de l’État, détournement de fonds et de gaspillage des deniers publics.

Selon la même source, le directeur de l’agence bancaire s’est retrouvé dans une situation embarrassante après avoir été confronté aux violations commises et enregistrées par la Commission centrale de supervision, concernant l’existence de fraudes dans le traitement des dossiers pour l’obtention de prêts et leur acceptation tout en sachant leur caractère illicite.

Lundi dernier, le juge d’instruction chargé des crimes financiers près la cour d’appel de Rabat a ordonné la mise en détention provisoire des deux accusés à la prison de Salé.