L’ancien président du Conseil de Marrakech interdit de quitter le territoire

Accusé de détournement de fonds publics, faux et usage de faux, l’ancien président du Conseil régional de Marrakech-Safi, Ahmed Touizi, n’a plus le droit de quitter le territoire.

C’est une mauvaise passe que traverse l’ancien président du Conseil régional de Marrakech-Safi. Impliqué dans une affaire de dilapidation des deniers publics, Ahmed Touizi n’a plus le droit de quitter le territoire marocain, rapporte Al Massae dans son édition du jeudi 27 février.

Le journal explique que le juge d’instruction en charge des crimes financiers près la cour d’appel de Marrakech a ordonné cette interdiction qui vise le député du PAM et son cousin Lahcen Touizi, ancien président de la commune rurale d’Ait Aourir, ainsi que plusieurs autres dirigeants.

« La procédure a été enclenchée sur la base d’une plainte de l’association marocaine pour la protection des biens publics. L’ONG accuse ces derniers de détournements de fonds publics, faux et usage de faux », poursuit Al Massae.

L’association a relevé de nombreuses fraudes financières et soupçons de grande corruption dans la gestion locale de la région de Marrakech-Safi et de la commune d’Ait Aourir durant plusieurs années.