Lachgar dément la nomination de sa fille à la tête d’une ambassade

630

Plusieurs sources médiatiques ont annoncé une prochaine désignation de Khaoula Lachgar comme ambassadrice du Maroc en Ethiopie. Une information « mensongère », selon le patron de l’USFP.

Driss Lachgar est au cœur de la polémique. En effet, plusieurs supports médiatiques ont rapporté, lundi 4 septembre, que sa fille Khaoula serait la prochaine ambassadrice du royaume en Ethiopie. Une information que le patron de l’USFP a démenti.

Dans une déclaration parue dans l’édition du 5 août d’Akhbar Alyaoum, le premier secrétaire du parti de la rose qualifie cette information de « mensongère ». Et de préciser: « Le Maroc dispose d’une ambassadrice compétente à Addis-Abeba, elle a fait un grand travail lors de sommet de l’Union africaine, et je ne pense pas qu’elle sera remplacée par quelqu’un d’autre. (…) La Constitution donne le droit au chef du gouvernement et au ministre des Affaires étrangères de proposer de nouveaux diplomates et non pas aux chefs de partis ».

Cette nouvelle polémique survient juste après la désignation de Hassan Lachgar, fils du père, au poste de directeur du cabinet du ministre de la Fonction publique Mohamed Benabdelkader, autre figure du parti de la rose.