Intoxication à Ouarzazate: des rats de laboratoire pour trouver l’antidote

218

Pour sauver les victimes d’une intoxication survenue la semaine dernière à Ouarzazate, des médecins de Marrakech ont décidé de recourir à des expériences sur des rats.

Une semaine après qu’une mère et ses deux filles ont été les victimes d’une mystérieuse intoxication à Ouarzazate, les services du ministère de la santé et de l’Office national de la Sécurité Sanitaire des produits Alimentaires n’ont toujours pas dévoilé les résultats de leurs analyses et définit les causes de cet incident.

Ces données précises tardant à venir, les médecins de l’hôpital militaire de Marrakech ont décidé de recourir aux services d’un laboratoire à Rabat qui mènera des expériences approfondies, notamment sur des rats. Objectif: trouver des pistes pour un antidote, rapporte le journal Assabah, dans son édition du samedi 10 juin.

Par ailleurs, le quotidien fait état du calvaire que vit la famille. Alors que la petite fille (6 ans) a perdu la vie, sa mère 30 ans ainsi que sa sœur (10 ans) sont toujours en coma, souligne le quotidien. Le père, pour sa part, a révélé au journal, avoir lui même livré les prélèvements sanguins des victimes audit laboratoire de Rabat afin que les résultats des analyses puissent mener à l’antidote adéquat.

La même source souligne que cet antidote qui doit être importé de l’étranger est très coûteux par rapport aux moyens dont dispose la famille.