Photos. Marrakech: arrestation de deux Hollandais soupçonnés d’être les auteurs de la fusillade

35081
DR.

Deux ressortissants hollandais ont été arrêtés  pour leur implication dans le meurtre avec préméditation et de tentative de meurtre ayant visé trois personnes dans un café du quartier Hivernage à Marrakech, a annoncé la DGSN dans un communiqué publié ce samedi 4 novembre.

Selon la même source, les deux mis en cause âgés de 29 et 24 ans et originaires de la République dominicaine et du Suriname sont connus des services de police pour leurs liens directs avec des affaires de trafic international de drogue, d’enlèvement et de séquestration d’otages, vols armés et tentatives d’homicide volontaire.

Citant les résultats d’investigations effectuées dans le cadre de la coopération internationale en matière de sécurité, la  DGSN précise que les suspects sont entrés au Maroc il y a environ une semaine.

La police a pu identifier deux hôtels où ils ont séjourné, dont l’un est situé en face du café où le crime a eu lieu.

La même source relève également que ces deux individus ont été aperçus par des témoins oculaires à quatre reprises dans les alentours du café «la Crème» théâtre de la fusillade,  précisant que l’un d’entre eux a tenté de s’enfuir au moment de son arrestation par les services de la sûreté nationale.

La même source ajoute que la confrontation des mis en cause avec les témoins, dont le propriétaire du café, le serveur et deux clients, a permis leur identification par des signes distinctifs notamment la tresse des cheveux et l’aspect corporel.

Les investigations ont aussi permis de localiser la voiture de location, qui s’était garée pendant plus de quatre heures, près des lieux où ils s’étaient débarrassés de l’arme du crime et de la moto dont ils se sont servis pour à commettre leur forfait, en y mettant le feu, indique le communiqué qui précise que le véhicule s’est ébranlé peu de temps après le crime. Un témoin oculaire a confirmé ces faits et reconnu les deux mis en cause qui se sont trouvés près des lieux où étaient détruits par le feu les objets du crime.

Par ailleurs, les investigations et l’analyse de l’ordinateur portable d’un des suspects ont montré l’intérêt de ce dernier pour les armes à feu. Il a dans ce sens effectué plusieurs recherches  sur internet sur un type spécifique de pistolet, un Glock 9mm, soit le même utilisé dans le crime.

Les deux prévenus étrangers ont été placés en garde à vue à la disposition de l’enquête menée sous la supervision du parquet compétent, dans l’attente des résultats finaux de l’expertise technique, biologique et balistique menée par le laboratoire de la police scientifique et technique relevant de la DGSN.

La coordination sécuritaire internationale se poursuit toujours pour l’arrestation du commanditaire principal de ce crime qui fait l’objet de mandats d’arrêt internationaux émis par le Maroc pour son implication dans le trafic international de drogue. Il est aussi recherché par un pays européen pour son implication dans un meurtre avec préméditation alors que les investigations sont en cours pour déterminer s’il se trouve actuellement dans la République dominicaine, dont est originaire un des mis en cause arrêtés dans le cadre de cette affaire.