Fatima Ezzahra El Jaouhari: «Dans le cinéma, on est harcelées, mais on a peur d’en parler»

3355

Jointe par H24Info, l’actrice Fatima Ezzahra El Jaouhari nous parle du harcèlement sexuel dans le monde du cinéma.

H24info: Que pensez-vous de la polémique sur le harcèlement sexuel au cinéma?Fatima Ezzahra El Jaouhari: Pour moi, toute cette histoire est un faux débat. On devrait arrêter de jouer l’étonné quand ont lit des témoignages qui parlent de harcèlement sexuel. Oui, bien sûr que ça existe dans le cinéma, mais aussi dans tous les domaines. Notre problème au Maroc, c’est que nous attendons de parler d’un problème ailleurs avant de nous y attaquer. Et encore! Je crois que dans la majorité des cas, on ne fait que surfer sur la vague.

En tant qu’actrice, avez-vous été victime de harcèlement sexuel?
J’ai été victime de harcèlement sexuel en tant que femme tout d’abord. Je ne crois pas qu’il y ait une femme au Maroc qui n’a jamais été harcelée. Maintenant, pour ce qui est du monde du cinéma, oui j’ai déjà été harcelée comme de nombreuses femmes. Beaucoup ont envie d’en parler mais ont peur pour elles. Elles ont peur de ces personnes influentes qui ont des réseaux. Et si ce n’est pas leur famille qui attaquent par la suite, ce sera cette société pour qui la femme est toujours la fautive.

Certaines de vos collègues estiment que ce sont plus les actrices débutantes qui subissent le harcèlement. Partagez-vous leur avis?
Je suis déçue de voir des collègues banaliser le problème de la sorte. Bien sûr que ce n’est pas seulement les débutantes qui sont concernées! Il faut arrêter de se voiler la face, sinon on se retrouve à faire encore plus de tort à la cause. Je connais de grandes actrices qui se sont déjà fait harceler. Et j’irai plus loin que cela, ce ne sont pas seulement les actrices qu’on harcèle, mais aussi les techniciennes, les assistantes. Bref, toute femme que son collègue homme n’arrive toujours pas à respecter comme son égale. Dire que le problème ne touche que les débutantes ne résoudra en rien le problème et ne fera que décourager des femmes qui veulent se lancer dans le domaine.

Selon vous, quel rôle pourraient jouer les personnalités du monde du cinéma dans la sensibilisation des Marocains sur le problème du harcèlement sexuel?
Il faut savoir que beaucoup de professionnels du monde du cinéma ne sont toujours pas capables de prendre position sur des sujets aussi importants. Parfois, parce qu’ils sont analphabètes. D’autres fois, parce qu’ils sont occupés à soigner leur image en multipliant les événements ou en bombardant les réseaux sociaux de messages qui ne veulent rien dire. Utiliser les réseaux sociaux c’est bien, mais il faut le faire à bon escient. Pour moi, un acteur qui ne parle pas des problèmes que vit son pays n’est pas digne de respect.