La direction des prisons dément le communiqué attribué aux détenus du Hirak

5 vues

La Délégation générale à l'administration pénitentiaire et à la réinsertion (DGAPR), a qualifié d’"infondé" le communiqué attribué aux personnes incarcérées dans la prison locale Ain Sebaa 1, sur fond des événements d’Al Hoceima, et relayé dans les réseaux sociaux.

Ce communiqué "n’est qu’un pur mensonge émis par des parties voulant exploiter les conditions de détention desdits pensionnaires pour servir des agendas n’ayant rien à voir avec leurs intérêts", précise la DGAPR.

"D’un point de vue pratique, il n’y a aucune possibilité de produire un communiqué conjoint signé collectivement par les détenus en question", affirme la DGAPR dans une mise au point.

« Les mêmes parties ont fait circuler une copie saisie par ordinateur sur les réseaux sociaux et publié des extraits sur différents sites électroniques, au lieu de publier le texte original contenant les signatures des pensionnaires en question », précise la même source, voyant là une preuve de plus que « ledit communiqué n’a pas été rédigé pas ces détenus mais par lesdites parties".

La direction de la prison locale Ain Sebaa 1 a tenu également à démentir tout ce qui a été relayé à propos des grèves de faim des détenus dans le cadre des événements d’Al Hoceima, affirmant qu’aucun cas pareil n’a été signalé parmi ces derniers, et qu’ils prennent tous leurs repas d’une manière régulière.

 

Avec MAP