« Dieu à la tête de la hiérarchie politique au Maroc », la question d’examen qui scandalise les étudiants

10425

Les étudiants de la faculté de droit à Settat ont eu droit à une question d’examen peu commune lors de la session de rattrapage. Une question qui laisse entendre que Dieu serait à la  » tête de la hiérarchie politique » au Maroc.

« A la tête de la hiérarchie politique se trouve Dieu, suivi du prophète et ensuite du descendant du prophète qui dirige politiquement la nation et contrôle ses représentants ». Voici les premières lignes d’une question d’examen posée lors de la session de rattrapage des étudiants de la faculté de droit à Settat. Une question à laquelle ne s’est pas opposé la commission scientifique chargée des examens, mais qui a tout de même suscité la colère de certains professeurs et étudiants ainsi que la moquerie des internautes qui n’ont pas hésité à partager la nouvelle.

Selon la parution du mercredi 2 août du journal Akhbar Alyaoum, Mohammed Khamrich, professeur qui a rédigé la question, aurait déclaré avoir posé la question dans le but « de diminuer les cas de tricherie » ainsi que de « développer la capacité d’analyse et de réflexion des étudiants ». Il est à noter que les questions d’examens ne sont pas sujettes à un contrôle puisqu’il n’existe pas de loi qui les régit.