Deux morts dans l'effondrement d'une mine à Zagora

652
Crédit: DR

Deux ouvriers, dont un âgé d’à peine 16 ans, ont trouvé la mort lundi 30 avril dans l’effondrement d’une mine clandestine à la commune de Nkoub, à Zagora.
D’après la parution du mercredi 2 mai du quotidien Al Ahdath, le drame a eu lieu ce lundi 30 avril dans l’après-midi. Un troisième mineur présent lors du drame raconte d’ailleurs au quotidien s’être échappé à la dernière minute après avoir entendu un bruit sourd émaner de la mine .
Selon la même source, la protection civile s’est dépêche sur les lieux, une fois avoir été alertée, pour tenter de sauver les deux autres mineurs, mais en vain. Après quelques heures de recherches, les corps des deux victimes ont été retrouvés, inertes.
Lire aussi: Jerada: un nouveau mort dans l’effondrement d’une mine clandestine
Cet incident, qui n’est pas le premier dans la région, a mobilisé les services préfectoraux qui ont ouvert une enquête sur les conditions dans lesquelles travaillaient les mineurs afin de déterminer les responsabilités, d’autant que l’une des victimes n’avait pas l’âge légal pour travailler dans une mine.
A noter que les effondrements de mines se sont multipliés ces derniers mois au Maroc. La ville de Jerada vit d’ailleurs au rythme des contestations depuis la mort fin décembre 2016 de deux ouvriers, les frères Houcine et Jedouane Dioui, respectivement âgés de 23 et 30 ans, dans l’effondrement d’une mine clandestine.