Désintox. Non, aucun enfant marocain ne s'est suicidé à cause du "défi de la baleine bleue"

1439

Contrairement aux informations relayées par plusieurs supports médiatiques, un enfant tangérois n’est pas mort à cause du jeu dit du « défi de la baleine bleu », annonce un communiqué de la DGSN.
La DGSN affirme que le 8e arrondissement de la préfecture de police de Tanger, appuyé par des techniciens de la scène du crime, a fait le constat, mercredi soir, du corps d’un enfant âgé de huit ans, retrouvé suspendu à l’aide d’une écharpe attachée à un clou planté dans un mur d’une chambre du domicile familial situé à Dahr El Hammam, souligne la DSGN dans une mise au point.
Les investigations et l’examen médical ont montré que le corps du défunt ne portait aucune trace de violence ou de résistance, ajoute la DGSN, précisant que tous les témoignages et déclarations recueillis avancent l’hypothèse de la mort accidentelle due à l’inattention de l’enfant alors qu’il était en train de jouer avec l’écharpe de sa mère en compagnie de sa petite sœur, écartant ainsi de façon catégorique l’acte de suicide.
L’examen et l’observation de l’état des lieux révèlent également l’absence de tout signe ou trace du jeu dit « Défi de la baleine bleue », d’autant que « le défunt et sa famille ne disposent d’aucun appareil informatique permettant de télécharger des applications du jeu évoqué par l’information rapportée par ces sites », précise la DGSN.
(Avec MAP)