La CDT organise une "marche" en voitures vers Rabat contre la baisse du pouvoir d'achat

à 19:35
Crédit: DR.

La CDT organise une marche nationale en voiture vers Rabat le dimanche 10 décembre pour dénoncer l'absence de dialogue social "sérieux" entre le gouvernement et les représentants syndicaux. 

«La classe ouvrière au Maroc souffre de plusieurs problèmes, alors que de l’autre côté le gouvernement ne manifeste aucune interaction positive, ne serait-ce qu'à travers une volonté d’écouter la masse salariale». C'est en ces termes que El Aziz Abdelkarim, membre du bureau exécutif de la CDT explique les raisons pour cette centrale syndicale d'organiser une marche nationale en voiture de toutes les villes du royaume vers Rabat le dimanche 10 décembre.

Il s'agit d'un moyen original pour dénoncer l'absence de dialogue social sérieux et responsable entre les syndicats et le gouvernement El Othmani, souligne la même source. "Nous servons à quoi si depuis 2011 nous n'avons décroché aucun acquis pour les salariés?", s'indigne ce syndicaliste.

En effet, la CDT dénonce que depuis six ans, il n’y a eu aucune augmentation générale des salaires. Le syndicat appelle aussi le gouvernement à tenir ses engagements contenus dans l’accord du 26 avril 2011. Il s'agit notamment de l’alignement du Smig (salaire minimum interprofessionnel) au Smag (salaire minimum agricole garanti au Maroc). "Il n’y a pas lieu aujourd’hui de distinguer entre les travailleurs du monde rural et ceux de l’urbain", explique El Aziz.

Les syndicats revendiquent également la hausse des revenus des pensions de retraite et l’ouverture d’un débat sur la loi relative aux grèves.