Casablanca: arrestation d’un Algérien à la tête d’un réseau d’immigration clandestine

Le service préfectoral de la police judiciaire de Casablanca a arrêté, sur la base d’informations fournies la DGST, un ressortissant algérien, établi illégalement au Maroc, soupçonné d’être à la tête d’un réseau d’immigration clandestine.


Selon les premiers éléments de l’enquête, le suspect, né en 1967 avait des antécédents juridiques, à savoir constitution d’une bande criminelle spécialisée dans l’immigration clandestine. Il fournissait des cartes d’identité et des passeports étrangers avec de fausses identités à des candidats à l’immigration clandestine en contrepartie de sommes d’argent, indique samedi un communiqué de la Direction Générale de la sûreté nationale (DGSN).

La perquisition de deux maisons louées par le mis cause a permis la saisie d’un nombre important de cartes d’identité et de passeports vierges notamment français, des timbres administratifs et d’autres réservés à la police aux frontières. Du matériel informatique utilisé dans la falsification de papiers d’identité et des sommes d’argent en monnaie nationale et en devises ont été découverts, ajoute la même source.

Les investigations ont révélé que le suspect a procédé à la falsification de la carte d’identité nationale de l’ex-époux de sa compagne marocaine qui purge de son côté une peine d’emprisonnement pour escroquerie, en vue de l’utiliser pour la location du local abritant ses activités criminelles, poursuit le communiqué.

Le mis en cause de nationalité algérienne a été placé en garde à vue à la disposition de l’enquête qui se déroule sous la supervision du parquet général, relève la DGSN, notant que les investigations sont en cours pour déterminer les ramifications éventuelles de ce réseau criminel et arrêter les personnes impliquées dans ses activités.