Assassinat de Mélanie: son amie, Soukayna, témoigne

4878

Soukayna, amie de la ressortissante belge assassinée par son ex-mari à Rabat, livre à H24info son témoignage sur ce qu’il s’est passé lors de cette dramatique journée du vendredi 30 mars. 
«Elle est sortie chercher un médicament à la pharmacie, parce qu’elle devait prendre la route le lendemain pour assister à la Conférence internationale de Marrakech sur la justice. Il l’attendait à sa sortie,  l’a prise par les cheveux, l’a jeté par terre et l’a poignardé 13 fois dans le cou et le thorax». C’est avec ces mots que commence le récit glaçant de Soukayna, une amie proche de Malahin Ouriagli Adel, plus connue sous le nom de « Mélanie ».
Cette ressortissante belge a été assassinée sauvagement le vendredi 30 mars dans le quartier Agdal à Rabat, par son deuxième ex-mari.
Contrairement aux faits rapportés par les médias belges, ce crime abominable ne s’est pas déroulé sous les yeux du fils de la victime qui a succombé à ses blessures à 16h22 dans un hôpital de Rabat.
«Elle faisait l’objet de menaces depuis son divorce avec l’auteur du crime. Elle a déposé plusieurs plaintes pour se protéger, mais en vain. Il a disparu pendant un temps avant de passer à l’acte», rapporte Soukayna, dans un témoignage exclusif accordé à H24info. Elle ajoute également que l’assassin était un récidiviste, puisqu’il avait déjà agressé violemment son ex-copine au Danemark qui est restée handicapée à vie suite à une grave blessure du dos.
Enfin, l’autre précision apportée par le récit de Soukaina, c’est que contrairement à ce qui a été avancé par les médias belges, l’assassin a agi seul sans l’aide d’un complice, et il a été encerclé par les habitants du quartier qui l’ont livré à la police.
« Mélanie était un ange, une personne très gentille et aimable qui n’a jamais fait de mal à personne. Elle nous a été arraché par ce psychopathe et je suis sure qu’il le paiera cher » nous dit Soukayna, très émue.