Alphabétisation: une application pour former les artisans

275

Le ministère de l’Artisanat et de l’Economie Sociale et Solidaire a lancé, lundi à Rabat, une application baptisée « Alpha Nour » dédiée à la formation à distance dans le domaine de la lutte contre l’analphabétisme au profit des artisans.

Cette initiative a pour objectifs d’élargir le champ du programme d’alphabétisation fonctionnelle à travers l’élaboration d’un système d’informatique dédié aux artisans qui ne peuvent pas suivre des cours d’alphabétisation, compte tenu de la nature de leur travail.

Selon un document qui explique cette nouvelle composante, il est possible de télécharger cette application nommée « Alpha Nour », qui comporte des textes, des vidéos, des activités ainsi que des dessins animés, outre des exercices, sur les ordinateurs ou les smartphones via le service « Google Play », notant que cette application peut être utilisée à tout moment sans pour autant être connecté.

Ce système, mis en place par l’Agence nationale de lutte contre l’analphabétisme (ANLCA), en partenariat avec l’Union européenne (UE), vise à développer les compétences des artisans dans les domaines de la lecture, de l’écriture et du calcul, tout en élargissant le champ du programme d’alphabétisation fonctionnelle et à leur permettre de s’adapter au monde numérique et au développement technologique. Cette application est dédiée aux artisans analphabètes qui, eu égard de leurs conditions de travail, ne peuvent pas rejoindre des institutions de formation, a déclaré à la MAP la Secrétaire d’Etat chargée de l’artisanat et de l’économie sociale, Jamila El Moussali.

Cette application a été conçue en collaboration avec l’ANLCA et l’UE, dans le cadre d’un partenariat tripartite, a-t-elle relevé, notant qu’aujourd’hui l’artisan marocain est appelé à développer ses compétences et ses connaissances afin d’accompagner la dynamique mondiale.

La lutte contre l’analphabétisme en milieu professionnel permettra d’améliorer les produits, protéger le consommateur et garantir un environnement sain au travail, a soutenu Mme El Moussali, ajoutant que la qualité demeure le critère fondamental pour promouvoir la compétitivité internationale et la commercialisation des produits.

Plus de 10 cadres relevant du Secrétaire d’État chargée de l’artisanat et de l’économie sociale et de l’ANLCA ont été formés afin de gérer cette application.