Vidéo. Adil Boudraa, le globe-trotter qui parcourt le monde à vélo

capture Youtube

Un homme, un vélo, 850 jours, 33 pays, plus de 50.000 km parcourus. C’est le périple fou d’Adil Boudraa, un baroudeur connu pour avoir décidé en mars 2016 de faire le tour de l’Afrique à vélo. Animé par la passion de découvrir de nouveaux horizons et de vivre pleinement sa vie sans regrets, Adil a partagé une vidéo sur Youtube ce 24 juillet pour expliquer les raisons de ce projet fou.
Dans une vidéo inspirante de plus de deux minutes réalisée par LBB Films et intitulée « A Story of a Superhero », le jeune homme explique en mots et en images les raisons qui l’ont poussé à se lancer dans cette aventure.
« Quand j’étais au Maroc, j’avais l’habitude de discuter avec des personnes âgées, pour en savoir plus sur leurs expériences vécues. Et j’ai réalisé que tout ce qu’ils disaient était que le temps passait vite. J’ai eu si peur de me retrouver à l’âge de 50-60 ans sans avoir réalisé ce que je voulais faire dans la vie que j’ai décidé de faire les choses différemment, quelque chose que je n’aurai jamais pensé faire« , indique-t-il pour expliquer les raisons de son départ.
« J’ai pris mon vélo et commencé à pédaler, j’ai quitté le Maroc en ayant assez pour visiter 4 ou 5 pays. Mais le rêve et la passion qui m’animaient ont été plus forts que toutes les difficultés que j’ai pu rencontrer« , en parlant de difficultés, le baroudeur a été arrêté par la police au Niger pendant deux jours en 2016, ce qui n’a pas manqué d’inquiéter ses followers et la presse nationale.
« Il y a trois mois, j’ai fini mon voyage autour de l’Afrique et en ce moment je suis en train de pédaler à travers l’Asie du Sud-Est et le voyage continue« , explique-t-il.

Pourquoi voyage-t-il de cette manière?

« Sur ma route, mon vélo m’a appris la patience et comment apprécier le voyage plutôt que la destination. Je ne veux pas que la routine contrôle mon temps. Je ne  veux pas que ma vie passe sans que je n’ai pu en apprécier chaque moment. Quand nous étions jeunes tout était nouveau, parce que nous le découvrions pour la première fois mais à l’âge adulte, c’est nous qui sommes en quête de la nouveauté. C’est à nous de trouver ce que nous n’avons pas encore vu et c’est pour cela que je voyage. Parce que je veux être celui qui contrôle mon temps. Je veux vivre toutes les aventures qui m’effraient et découvrir les lieux que je n’ai pas encore vu. Parce que ce qui m’a fait quitter le Maroc et qui me permet de rester sur la route est mon amour pour l’inconnu« , conclu-t-il.

Découvrez la vidéo de son périple