La situation administrative et financière des infirmiers enfin réglée

25471
Crédit DR

Le gouvernement a adopté lors de son conseil ce jeudi, un décret relatif à l’intégration des infirmiers diplômés d’Etat du 2ème grade (échelle 9), des infirmiers de premier cycle diplômés des IFCS du 1er grade (échelle 10), des infirmiers diplômés d’Etat du 1er grade (échelle 10) et des infirmiers du 2-ème cycle des IFCS (échelle 11).

 

Le Conseil de gouvernement, réuni jeudi, a adopté un projet de décret n 2-17-535 relatif au statut du corps interministériel des infirmiers et techniciens de la santé.

S’exprimant lors d’un point de presse à l’issue de la réunion hebdomadaire du conseil du gouvernement, le ministre délégué chargé des Relations avec le parlement et porte-parole du Gouvernement, Mustapha El Khalfi, a indiqué que ce projet de décret, présenté par le ministre de la santé Houcine El Ouardi, vise à créer un statut relatif au corps interministériel des infirmiers et techniciens de la santé, l’objectif étant de faire recruter les diplômés des nouveaux instituts, titulaires de licences en études paramédicales, et de les classer dans des grades conformément aux diplômes obtenus.

Et d’ajouter que le projet de décret en question aspire également à rendre justice et à reconnaître l’équivalence administrative en vue de régulariser la situation administrative de la catégorie des fonctionnaires infirmiers, diplômés des instituts de formation aux carrières de santé et titulaires de diplômes nationaux, et de permettre au reste des diplômés nationaux et titulaires de diplômes similaires d’accéder aux différents grades de ce corps.

Le projet de décret concerne quelque 12.000 infirmières et infirmiers avec un coût global estimé à 250 millions de dirhams sur deux ans, a-t-il précisé, notant que le projet est porteur de dispositions, permettant l’intégration des infirmiers licenciés de l’Etat de 2eme grade (échelle 9), titulaires d’un diplôme de l’Etat (1er cycle) remis par les instituts de formation aux carrières de santé (IFCS), dans le premier grade (échelle 10), outre l’intégration des infirmiers licenciés de l’Etat de 2eme grade (échelle 10), titulaires du diplôme de 2eme cycle remis par les IFCS, dans le grade supérieur (échelle 11).

Ainsi, le ministère est parvenu, dans une première phase, à répondre aux demandes financières des infirmiers afin que cette frange pourra accomplir les missions qui lui ont été confiées comme il se doit, relève El Khalfi, saluant, par la même, les efforts consentis par le personnel de la santé.