Sit-in de solidarité à Rabat avec les familles des victimes du double homicide d'Imlil

27

Des acteurs civils et associatifs et des représentants d’ONG et de partis politiques ont pris part, samedi à Rabat, à un sit-in de solidarité avec les familles des victimes du crime ignoble qui a coûté la vie à deux ressortissantes scandinaves, une norvégienne et une danoise, à Imlil, dans la province d’Al Haouz.
Les participants à ce sit-in, qui a eu lieu devant les ambassades de Norvège et de Danemark, ont brandi des affiches et slogans pour dénoncer fermement le meurtre inhumain des deux touristes norvégienne et danoise. Ils ont, à cette occasion, déposé des fleurs et allumé des bougies en guise de soutien et de réconfort aux familles et aux proches des victimes du double homicide d’Imlil.
« J’ai été très touché par les témoignages de compassion et la solidarité exprimée par les Marocains a aussi été remarquée au Danemark », a indiqué, dans une déclaration à la presse, l’ambassadeur du Danemark au Maroc, Nikolaj Harris, soulignant, dans ce cadre, la coopération étroite du Danemark avec les autorités marocaines.
LIRE AUSSI: Diapo. Qui sont Louisa et Marel, les deux Scandinaves tuées à Imlil?
La présidente du groupe d’amitié maroco-norvégien à la Chambre des représentants, Fatiha Saddas, a relevé, à cet égard, que ce sit-in symbolique constitue un moment de solidarité avec les familles des victimes et les peuples danois et norvégien.
Condamnant fermement ce double homicide, qui va aux antipodes des valeurs et des traditions marocaines, Mme. Saddas a salué les efforts consentis par les autorités en matière de lutte contre le terrorisme.
Les participants à ce sit-in, marqué par la présence de plusieurs journalistes nationaux et internationaux, se sont déclarés profondément choqués après cet acte inhumain, exprimant leur ferme condamnation de ce crime odieux et abjecte qui n’a rien à voir avec les valeurs et la culture marocaines, basée sur la tolérance, la coexistence et le rejet de l’extrémisme et de la violence.
L’ambassadeur de la Norvège à Rabat, Merethe Nergaard, avait appelé, dans un entretien à la MAP, à « ne pas céder à la peur » suite au meurtre des deux touristes scandinaves, soulignant que « les forces extrémistes et radicales sont isolées ».