SIDA: 52,3% des prostitué(e)s n’utilisent pas de préservatifs

2987

Le programme commun des Nations Unies sur le SIDA (ONUSIDA) a publié un rapport sur l’état des lieux du Sida au Maroc pendant l’année 2016.

Selon ce rapport, les populations les plus touchées par le SIDA sont les travailleurs du sexe, les hommes homosexuels, les personnes qui s’injectent de la drogue et les prisonniers.

La même source indique que 52,3% des prostitué(e)s sur une population estimée à 75.000 n’utilisent pas de préservatifs. L’étude précise que le taux de prévalence chez cette population est d’1,3%. Parmi ces cas touchés, 40% seulement savent qu’ils sont séropositifs.

Pour les hommes qui ont des rapports sexuels avec d’autres hommes, le rapport estime leur nombre à 45.000, 5,7% d’entre eux sont séropositifs et seulement la moitié utilisent des préservatifs.

Concernant les personnes qui s’injectent de la drogue, elles sont estimées à 1.500 dont 7,9% sont séropositifs. Les prisonniers dont leur nombre s’élève à 78.000 enregistrent un taux de prévalence de 0,5%.

Le rapport des Nations Unies souligne que depuis 2010, les nouvelles infections au sida ont baissé de 2% annuellement. Dans ce sens, en 2016, 1000 nouvelles contaminations ont été enregistrées contre 1200 en 2015. Aussi les décès liés à cette maladie ont chuté de 42%, soit 1000 cas suite à des complications dues à la maladie.

A noter que le Maroc s’appuie sur le programme commun des Nations Unies sur le SIDA pour stopper ce fléau. Les populations à risque sont ciblées par le nouveau plan stratégique 2017-2021 sur le SIDA qui propose, entre autres, un dépistage gratuit. Le but de ce plan est d’éviter de nouvelles infections en ciblant les populations à risque, notamment en éliminant la transmission du VIH de la mère à l’enfant, en diminuant les décès liés au SIDA et en luttant contre les idées préconçues concernant les séropositifs.