Settat: arrestation de six mineurs pour avoir brûlé le drapeau national

110

La police judiciaire de Settat a arrêté ce mercredi 14 novembre six mineurs accusés, entre autres, d’avoir arraché et brûlé le drapeau national fixé sur la porte principale d’un lycée à Settat.
Selon l’édition du vendredi 16 novembre du quotidien Al Ahdath, ces mineurs ont profité des manifestations des élèves protestant contre le maintien de l’heure d’été pour pénétrer dans le lycée Massira Khadra situé dans le quartier Farah à Settat. Ils ont ensuite détruit les portes, les fenêtres ainsi que les bureaux de l’école et ont arraché le drapeau national fixé à la porte principale du lycée avant de le brûler.
Selon le quotidien, des éléments de la police judiciaire ont ouvert une enquête sous ordre du parquet général. Ils ont ainsi entendu le directeur du lycée Massira Khadra qui leur a affirmé que les mineurs en question étaient d’anciens lycéens qui avaient été virés, l’année dernière, de l’école. Des morceaux du drapeau national brûlé ont par ailleurs été retrouvés dans les alentours du lycée. Les éléments de la police judiciaire ont également mis la main sur des parties de la caméra qu’ils ont remises à la police scientifique. Toutes ces preuves ont finalement permis de connaître l’identité de deux mineurs qui avaient été filmés par la caméra.
Ces deux adolescents ont par la suite été placés en garde à vue et interrogés. Confrontés aux vidéos qui les montraient portant le drapeau national et quittant le lycée, les adolescents ont fini par avouer ce qu’ils avaient commis et ont dénoncé leurs complices qui ont été arrêtés à leur tour. Les six mis en causes ont finalement été déférés mercredi 14 novembre devant le juge d’instruction puis incarcérés dans la prison Ain Ali Moumen de Settat.