Sept gouverneurs et deux walis placés sur «liste noire»

1009

Un grand mouvement de nominations et de mutations dans les rangs de l’administration territoriale est prévu dans les semaines prochaines.

Le ministère de l’Intérieur s’apprête à lancer un grand mouvement de nominations et de mutations dans les rangs des éléments de l’autorité publique. A cet effet, il a dressé une nouvelle liste comportant les noms de gouverneurs, walis et de jeunes cadres qui seront nommés pour la première fois à ces fonctions afin de remplacer les départs à la retraite ainsi que les suspensions, rapporte le quotidien Assabah dans son édition du jeudi 15 juin.

Evoquant des sources proches d’Abdelouafi Laftit, ministre de l’Intérieur, le journal relève que sept gouverneurs et deux walis ont été placés sur la «liste noire». En cause: des rapports négatifs établis contre eux par les services des renseignements.

La même source indique aussi que les nouvelles nominations et mutations auront lieu dans les prochaines semaines et coïncideront avec la mise en œuvre effective de la régionalisation avancée dont les décrets d’application devront bientôt être publiés dans le bulletin officiel.