Il ne fait pas bon vivre à Rabat, selon une étude

Credits: Jetcost

Rabat n'est pas une ville attractive. C'est du moins ce que vient de révéler une étude menée par le conseil provincial de la ville qui précise que le nombre de personnes qui choisissent de s'y installer est encore très réduit.

Rabat la mal aimée? Selon une étude élaborée par le Conseil provincial de la capitale, 5000 personnes quitteraient chaque année la capitale du Maroc. Cette dernière peine aujourd'hui à attirer plus d'habitants. Un manque d'attractivité qui est lié en premier lieu à la baisse des opportunités d'emploi que propose la ville.

L'étude indique en effet que plusieurs habitants fuient la capitale en direction de Casablanca ou d'autres villes plus prometteuses.

L'étude a  par ailleurs révélé que la ville de Rabat est confrontée à un vieillissement de la population, à la pauvreté et au chômage. Une situation qui ne va pas avec le statut de "capitale" dont jouit la ville.

Dans ce sens, le quotidien Al Ahdath Al Maghribia du jeudi 12 octobre évoque  les conditions d'habitat dans les quartiers populaires qui sont également très précaires. 9000 familles habitent d'ailleurs dans des bidons-villes.