H24Info est un produit du groupe

    GEOMEDIA est l’un des groupes-médias les plus importants au Maroc avec 3 titres majeurs (Print et Web):

    Crée en 2013, H24Info s’est imposé comme le support-média francophone de référence auprès de lecteurs en quête d’une information fiable et instantanée sur le canal digital. H24 Info enregistre plus de 30 Millions de visites annuelles.

    Numéro dépôt légal : ص 2018/22

    Les propos du chef du gouvernement Saad Eddine El Othmani sur Sebta et Melilla ont valu à l’ambassadrice du Maroc à Madrid d’être convoquée par le gouvernement de Pedro Sanchez.

    Convoquée par le gouvernement espagnol, l’ambassadrice du Maroc, Karima Benyaich, a affirmé que «la position du Maroc n’avait pas changé par rapport à Sebta et Melilla», rapporte l’agence de presse Europa Press.

    «Le Maroc ne reconnaît pas la souveraineté espagnole sur les deux villes et les considère comme occupées», a-t-elle déclaré, ce lundi, au ministère espagnol des Affaires étrangères.

    Des propos qui sont dans la droite lignée que ceux tenus par le chef du gouvernement Saad Eddine El Othmani, dans une interview accordée à la chaîne de télévision égyptienne El Sharq TV, où il affirmait que «Sebta et Melilla est une question qui doit s’ouvrir  (…) elle reste en suspens depuis cinq ou six siècles, mais un jour elle pourrait s’ouvrir ».

     

    Lire aussi: Madrid demande des explications au Maroc après des propos d’El Othmani

     

    Réagissant à ces propos, le ministère espagnol des Affaires étrangères a convoqué l’ambassadrice du Maroc en Espagne pour «demander des éclaircissements qui est la formule diplomatique utilisée pour exprimer une protestation», explique l’agence espagnole.

    Après cet entretien, le ministère espagnol a affirmé dans un communiqué «attendre de tous ses partenaires, le respect de sa souveraineté et de son intégrité territoriale».

    Autre réaction, celle de la vice-présidente du gouvernement, Carmen Calvo. «Ceuta et Melilla sont espagnoles. Il n’y a pas de question là-dessus. Le gouvernement marocain le sait très bien. Ce n’est pas à discuter», a-t-elle affirmé.

     

    Share.

    Comments are closed.