Sebta: 9.000 migrants marocains ont déjà été renvoyés

1883
Des policiers espagnols contrôlent les migrants qui franchissent la frontière pour rentrer au Maroc dans l'enclave espagnole de Sebta, le 20 mai 2021. (Photo par Antonio Sempere / AFP)

Neuf migrants sur dix arrivés illégalement sur l’enclave de Sebta les 17 et 18 mai ont été renvoyés au Maroc. Plus d’un tiers de ces retours ont été volontaires, affirment les autorités locales.

Le nombre de Marocains arrivés lors de l’exode massif en mai dernier s’élève à plus de 10.000, parmi lesquels 9.000 ont déjà été renvoyés, affirment les autorités locales. Souvent, il ne s’agissait pas d’expulsions, mais de retour volontaire avancent les mêmes sources, notant qu’ils ont été 2.388 citoyens marocains à vouloir rentrer au royaume.

La situation est plus compliquée pour les mineurs arrivés dans l’enclave. Ils seraient un peu plus de 1.500 à être entrés lors de cet exode. Nombreux y sont encore, étant donné que leurs familles refusent leur renvoi.

Depuis cet incident, les autorités marocaines ont installé des barbelés aux environs de Sebta pour renforcer la sécurité de la frontière. Des postes de forces auxiliaires ont également été ajoutés dans la zone.

L’entrée massive de migrants dans l’enclave a provoqué un véritable séisme dans les relations entre Rabat et Madrid, qui accusait le royaume «d’instrumentaliser les mineurs», dans une crise découlant de l’accueil en catimini et sous une fausse identité du chef du Polisario, Brahim Ghali sur le sol espagnol.